Coupe du Monde 2022 Amnesty Internationale interpelle la fédération anglaise pour les droits humains au Qatar

Par Kévin Jones , le 18 novembre 2022
Qatar 2022 et son logo

Amnesty International a interpellé la fédération anglaise pour qu’elle en fasse plus afin de mettre lumière les problèmes des droits humains au Qatar.

A quelques jours de la cérémonie d’ouverture de la Coupe du Monde 2022 organisée au Qatar, Amnesty International met la pression sur les fédérations des pays participants. L’Angleterre et la FA n’y échappent pas. Et ce malgré déjà le fait que les joueurs anglais ont rencontré des migrants au Qatar ce jeudi. « C’est encourageant d’entendre des joueurs anglais et la FA faire référence aux problèmes des droits de l’homme au Qatar, y compris la nécessité d’indemniser les travailleurs, mais les efforts de la FA ne devraient pas s’arrêter là avec une séance photo », critique Sacha Deshmukh, le directeur général d’Amnesty International au Royaume-Uni, rapporte BBC Football.

Obtenir des salaires décents pour les travailleurs au Qatar

Amnesty International a peur de voir les nations participantes suivre les directives de la FIFA qui veut que celles-ci pensent avant tout au football et à la compétition : « Les travailleurs migrants au Qatar ont droit à des salaires décents, à des conditions sûres et – surtout – à l’accès à la justice. Les fédérations anglaise et galloise, ainsi que toutes les autres instances de football présentes à la Coupe du monde, ne devraient pas maintenant s’asseoir et acceptez l’appel du président de la Fifa Gianni Infantino pour qu’ils « se concentrent sur le football ». Au contraire, ils devraient utiliser tous les moyens dont ils disposent pour faire pression sur la Fifa pour qu’elle s’engage à créer un fonds pour remédier aux abus généralisés subis par les travailleurs migrants livrant cette Coupe du monde  » a ajouté le dirigeant d’Amnesty International.

Réparer les injustices

Et de conclure ensuite : « Jusqu’à ce que tous ceux qui ont rendu le tournoi possible aient été indemnisés pour les frais illégaux, les salaires volés et les blessures, chaque FA continue d’avoir la responsabilité d’utiliser toute l’étendue de son influence pour faire pression sur la Fifa. » Le temps presse – Gianni Infantino doit rompre son silence sur la fourniture d’un programme de réparation approprié pour les travailleurs qui ont subi de graves violations des droits de l’homme avant la Coupe du monde au Qatar, et pour s’assurer qu’ils seront mieux protégés à l’avenir ».

Rejoignez nous sur notre compte Instagram, suivez nous sur Twitter ou retrouvez les meilleures déclarations du football chez notre partenaire Decla Foot.

A ne pas manquer : L’actu du mercato de Premier League et les infos foot anglais :

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.